Islam in bible prophecy
shofar
[ LIVRES ] - [ ARTICLES ] - [ COMMENTAIRES ] - [ VIDEOS ] - [ QUE FAIRE ? ] - Israel et le Moyen Orient

L'Antichrist         Livre sur l'enlevement         apocalypse

GEOPOLITIQUE BIBLIQUE

L'IRAN DETRUIRA T'IL L'ARABIE, LA GRANDE BABYLONE ?

Ecrit par Walid Shoebat, 10/11/2014.


Pendant que l'Ayatollah Ali Khamenei menace d'annihiler Israël, l'Iran est en train de fabriquer des bombes nucléaires De Shoebat Foundation 10 novembre 2014 Featured, General. Par Walid Shoebat.

Quels que soient les appels lancés par Benjamin Netanyahu pour empêcher l'Iran d'acquérir l'arme nucléaire, l'Iran deviendra bien une puissance nucléaire. Les enseignants en prophétie qui nous disent qu'Israël frappera les installations nucléaires iraniennes se trompent. Au lieu d'attaquer Israël, l'Iran s'en prendra à l'Arabie Saoudite.

Comment pouvons-nous affirmer une telle chose ? Netanyahu ferait bien de se tourner vers le best-seller de son grand aïeul Esaïe ! Au chapitre 21 du livre d'Isaïe, nous lisons clairement que l'Iran (l'Elam biblique) détruira l'Arabie Saoudite. Le même oracle prophétique contre Babylone en Esaïe 21: 9 est repris en Apocalypse 18: 1-2 et en Apocalypse 14: 8: « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande » :

« Oracle sur Duma » (Esaïe 21:11)

« Oracle sur l'Arabie » (Esaïe 21:13)

« Toute la gloire de Kedar prendra fin » (Esaïe 21:16) (KJF)

« Duma » et « Kedar » se trouvent en Arabie, tout comme « l'Arabie » (v.13) ! Les choses ne peuvent guère être plus claires. C'est « Elam » (Esaïe 21: 2), l'Iran, qui détruira complètement l'Arabie.

De très nombreuses personnes dans le domaine de l'eschatologie biblique passent à côté de cela quand il est question de la destruction de la Babylone de la fin des temps. L'Ecriture ne mentionne aucunement les anciennes villes babyloniennes comme Ninive, Ur, Babel, Erec, Accad, Sumer, Assur, Calné, Mari, Karana, Ellpi, Eridu, Kish, ou Tikrit. Toutes les références littérales de la Parole concernent l'Arabie. Les gens passent à côté car ils sont omnibulés par Rome, alors que l'expression « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande » fait directement référence à l'Arabie Saoudite. La Bible ne contient aucun oracle sur Rome. La plupart de ceux qui prétendent « ne suivre que la Parole » suivent en réalité des interprétations « traditionnelles » qu'ils placent au dessus des Ecritures. Pour en découvrir davantage sur la Babylone biblique, voir l'article suivant « Les musulmans reconstruisent la tour de Babel » (en anglais) Muslims Rebuild The Tower Of Babel (Shocking Research!).

En plus de l'avertissement de Netanyahu, CNN nous met en garde contre un « nouveau document du chef suprême de l'Iran qui appelle à l'élimination d'Israël. Cela montre que les puissances mondiales ne doivent pas se précipiter sur la signature d'un accord sur le programme nucléaire iranien en dépit de la prochaine échéance », a déclaré le Premier ministre israélien lundi dernier.

« Il n'y a pas de modération en Iran. L'Iran se ne repent pas, ne se réforme pas. Le pays appelle à l'éradication d'Israël et favorise le terrorisme international », a déclaré Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

« Nous ne devons pas autoriser un tel régime terroriste à devenir une puissance nucléaire. Et je demande aux P5 + 1 de ne pas se précipiter dans un accord qui permettrait à l'Iran de se doter de la bombe » (Le P5 + 1 fait référence aux États-Unis, à la Chine, à la Russie, à la Grande-Bretagne, à la France et à l'Allemagne - les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, avec l'Allemagne).

L'Iran affirme être intéressé uniquement par l'énergie nucléaire. Cependant, l'ayatollah Ali Khamenei déclare qu'il est opposé à « tout massacre du peuple juif dans cette région » tout en appelant à l'élimination d'Israël.

Khamenei nous parle d'un référendum. Mais en attendant, d'après lui, la « résistance armée est la solution ». Il appelle la Cisjordanie à « s'armer comme Gaza ». Son appel reflète également la politique palestinienne interne. L'Iran soutient le Hamas, le groupe qui contrôle la bande de Gaza. La faction rivale du Hamas, le Fatah, contrôle la Cisjordanie.

Dimanche dernier, le gouvernement cisjordanien a accusé le Hamas d'avoir bombardé les maisons de ses dirigeants.

Plusieurs israéliens ont été poignardés dans deux incidents « terroristes » lundi dernier.

Des appels à l'annihilation ont été lancés sur Twitter

Le leader iranien a posté une série de tweets dénigrant Israël sur Twitter ce week-end. Il a notamment appelé à « l'anéantissement » d'Israël. Ce tweet était mêlé à d'autres messages insistant sur le fait que l'Iran est déterminé à trouver une solution diplomatique sur d'autres questions. Parmi les tweets se trouvait un document appelé « 9 questions clés sur l'élimination d'Israël ». Le leader iranien et d'autres dirigeants iraniens ont déjà exprimé dans le passé ce genre d'opinion sur Israël, mais cette page avec ses détails précis est nouvelle. On apprend que « la meilleure façon d'éliminer Israël », c'est que « tous les habitants de la Palestine, y compris les musulmans, les chrétiens et les juifs - qu'ils se trouvent soit à l'intérieur de la Palestine, ou dans des camps de réfugiés - participent à un référendum. Le leader iranien ajoute que « les immigrants juifs qui ont été persuadés d'émigrer en Palestine n'ont pas le droit de prendre part à ce référendum ». On ne sait pas vraiment à qui Khamenei se réfère lorsqu'il parle « des habitants de la Palestine », étant donné que l'Histoire de la région remonte à des milliers d'années et qu'elle comprend d'innombrables vagues d'immigrations et d'exils. Un sondage de l'Institut de Washington révèle en juin dernier que la plupart des palestiniens de la bande de Gaza sont opposés à une solution à deux états. Ce qu'ils veulent c'est l'abolition d'Israël - un objectif qui s'accorde avec la charte du Hamas. D'après Haaretz, un sondage de l'Institut Dialog effectué en juillet dernier montre que la plupart des israéliens soutiennent une solution à deux états.

ISIS affecte les relations entre les États-Unis et l'Iran

Le président américain Barack Obama a récemment envoyé une lettre à Khamenei visant à une coopération pour lutter contre ISIS (le groupe terroriste qui se fait appeler Etat islamique). Des révélations sur cette lettre ont soulevé bien des questions, Obama souhaiterait-il adoucir la position américaine vis-à-vis de l'Iran ? Les responsables américains insistent sur le fait que Washington n'est pas en train de coordonner des actions militaires avec Téhéran.

Sur la chaine CBS dans « Face the Nation », Obama a déclaré que « les choses ont changé dans la mesure où l'Iran contrôle des troupes ou des milices dans et autour de Bagdad ». Le message d'Obama : « nous disons clairement à l'Iran : laissez-nous tranquilles. Nous ne sommes pas ici pour nous occuper de vous. Nous nous concentrons sur notre ennemi commun. Il n'y a pas de coordination ou de plan de bataille commun. Et il n'y en aura pas ».

« Nous ne sommes pas en phase avec la rhétorique anti-israélienne et avec le comportement de l'Iran vis-à-vis de nos alliés, que l'Iran menace - tout en créant des troubles et en soutenant le terrorisme dans la région, et dans le monde entier » a ajouté Obama. « Voilà ce qui nous empêche encore d'être de véritables alliés ». Les tensions entre Obama et Netanyahu sont largement rapportées. Le vice-président américain Joe Biden a cherché à les réfuter lundi dernier.

« Comme tout ami proche, nous nous parlons de manière honnête. Nous parlons franchement. Il nous arrive d'être en désaccord. Nous nous aimons, même si parfois nous nous chahutons » a-t-il dit dans un discours adressé aux Fédérations juives d'Amérique du Nord. « Nous ne laisserons pas l'Iran acquérir l'arme nucléaire, un point c'est tout », a-t-il ajouté.

La date limite du cycle actuel des négociations sur la question nucléaire entre l'Iran et le P5 + 1 est fixée au 24 novembre. Dimanche dernier, Obama n'a pas été clair dans son discours sur la signature d'un possible accord.

« La question qui se pose maintenant est la suivante : va-t-on être en mesure de trouver un accord final, afin que l'Iran puisse réintégrer la communauté internationale, et que les sanctions soient progressivement réduites, tout en ayant la ferme assurance que le pays a cessé de développer l'arme nucléaire ? Le fossé est encore large. Il est possible que nous ne soyons pas en mesure d'y arriver ». En effet, M. Netanyahu, vous n'allez pas y arriver. Si l'on pouvait compter sur Obama pour accomplir quelque chose, Netanyahu pourrait nous montrer quelle catastrophe Obama a pu empêcher ! Par conséquent, l'Iran finira par obtenir l'arme nucléaire et la Prostituée/l'Arabie ferait mieux de la jouer profil bas.

Les théories bibliques qui essayent de nous prouver que Rome est la Prostituée se basent sur le fait qu'elle est située sur sept collines. En vérité, la Cité du Vatican - la ville où l'Eglise catholique a son siège - n'est pas construite sur sept collines, mais sur une colline séparée des sept collines de Rome. La colline du Vatican ne fait même pas partie des sept collines sur lesquelles la Rome antique a été construite. Ces collines se trouvent sur le côté Est de la rivière Tibre, alors que la colline du Vatican est à l'Ouest. D'autres villes sont également réputées pour avoir été construites sur sept collines. Istanbul est connue comme la ville à sept collines. Comme le modèle de Rome, la ville a été construite sur sept collines. Il y a environ soixante-dix villes dans le monde qui prétendent être construites sur sept collines, notamment Jérusalem, Amman, Téhéran, Bruxelles, Kiev, Moscou et Madrid. Dans la Bible, aucune de ces villes (y compris Rome) n'est destinée à être détruite, alors que c'est clairement le cas de l'Arabie Saoudite (Esaïe 21). La question que je pose est la suivante : pourquoi les chrétiens suivent-ils une théorie qui remonte aux albigeois ? Les premiers à avancer que Rome est la Prostituée de Babylone sont les albigeois. Faut-il rappeler que ces derniers étaient des hérétiques ? La Bible est très précise. Elle met en évidence la situation géographique de « Babylone » en Jérémie 49:21. Littéralement, il est question de « la Mer Rouge ». Cela vient confirmer la destruction de l'Arabie. Cette précision, nous la retrouvons dans Apocalypse 18 en ce qui concerne la ville de la prostituée :

« Et tous les rois de la terre, qui se sont livrés avec elle à l'impudicité et au luxe, pleureront et se lamenteront à cause d'elle, quand ils verront la fumée de son embrasement » (Apocalypse 18:9). « Et ils s'écriaient, en voyant la fumée de son embrasement : Quelle ville était semblable à la grande ville ? » (Apocalypse 18:18).

Lorsque l'on étudie le passage en Esaïe 34, les choses ne font plus aucun doute. On retrouve un langage pratiquement identique concernant mystère de Babylone dans Apocalypse 17 et 18:

« Les torrents d'Edom seront changés en poix, Et sa poussière en soufre ; Et sa terre sera comme de la poix qui brûle. Elle ne s'éteindra ni jour ni nuit, La fumée s'en élèvera éternellement. » (Esaïe 34: 8-10).

Près de trois millénaires avant la découverte du pétrole, Esaïe prophétise la destruction par le feu de la chose même qui fut utilisée par Babel pour se faire un nom - la poix. La poix, c'est le bitume et le goudron, ce qu'on nous appelons le pétrole brut. Le jugement en question n'est pas contre Rome, mais contre « Edom » qui s'étend de Théman à Dedan :

« Ainsi parle le Seigneur, YHVH : Parce qu'Edom s'est livré à la vengeance envers la maison de Juda, parce qu'il s'est rendu coupable et s'est vengé d'elle, ainsi parle le Seigneur, YHVH : J'étends ma main sur Edom, J'en extermine les hommes et les bêtes, J'en fais un désert, de Théman à Dedan ; Ils tomberont par l'épée » (Ezéchiel 25: 12-13).

Que le Seigneur défende Rome d'un tel jugement.



    

PROJETS HUMANITAIRES ET EVANGELIQUES:

Ce site soutien des projets Humanitaires et Evangéliques en Amérique Latine et en Israel. Vous pouvez directement soutenir ces centres par transfert bancaire international ou faire une donation via Paypal sur notre site.

Centre d'enfants victime d'abus physiques et psychologiques http://en.bily.org.il/ en Israel.
Congrégation Messianique "House of Redemption" http://www.jerusalemassembly.com/ à Jérusalem.